5 CONSEILS POUR BIEN MANGER AU BUREAU

L’heure du déjeuner tant attendue est enfin arrivée ! Un moment précieux pour reprendre des forces, se changer les idées ou se retrouver entre collègues. Quand on veut prendre soin de son alimentation, difficile de savoir où donner de la tête entre cantine, restauration collective, restaurant et boulangerie du coin. Voici quelques conseils pour prévoir au mieux sa pause déjeuner et faire les bons choix…

1- Apporter sa lunchbox

C’est économique et pratique, on prépare son repas la veille au soir, on emporte les restes ou on prépare sa lunchbox pour le lendemain. Qu’on suive un régime, qu’on ait des allergies alimentaires ou des intolérances, on mange ce dont on a envie, on sait ce qu’on mange et d’où ça vient, on gère la qualité et les quantités du contenu de sa box. Préparer sa lunch, c’est aussi manger mieux en évitant les plats transformés des collectivités, des restaurants ou les tentations de la boulangerie du coin.

 

Si on n’a pas la possibilité de réchauffer son repas, on investit dans une boîte repas isotherme. C’est idéal pour emporter les restes de la veille ou se préparer un bon petit plat maison. Et on profite de l’été, pour emporter sa salade composée, tellement plus simple, non ?

 

2- Faire le bon choix

Réaliser une lunchbox équilibrée n’est pas si simple. On doit tenir compte de la bonne répartition des apports nutritionnels. Autrement dit, on compte 45% de glucides (céréales, légumineuses,…), 35% de lipides et 20% de protéines végétales ou animales. Il faut une lunchbox complète et équilibrée pour tenir jusqu’au dîner. Si on déjeune à la cantine ou restaurant d’entreprise, on applique cette répartition nutritionnelles et on équilibre au plus juste son assiette.

 

3- Pas de dessert

Le déjeuner au travail, c’est pour bosser, on mange pour reprendre des forces. La consommation de sucre en fin de repas entraîne un pic de fatigue 1h à 1h30 après avoir mangé. Alors, imaginez, si on termine chaque repas sur une touche sucrée avec yaourt sucré, crème dessert ou autre. On évite au possible le passage devant les desserts et on s’octroie un petit plaisir (viennoiseries, gâteaux, biscuits,…) pour une vraie occasion et de temps en temps. On évite aussi de finir son repas par un fruit, qui aura du mal à être digéré après des aliments cuits. On le garde pour le goûter pour profiter de l’absorption maximale des nutriments du fruit. On profite d’une sortie entre ami(e)s pour vraiment se faire plaisir, sans culpabiliser.

 

4- Prévoir un snack

A défaut d’avoir prévu un fruit frais, on prévoit d’avoir toujours des oléagineux et quelques fruits secs dans son tiroir, en cas de petite faim. On compte une dizaine de noix maximum à grignoter. On peut également prévoir un mélange de noix & fruits secs et graines, qu’on emporte. Bien plus sains que ceux vendus dans le commerce, qui ont pour la plupart des sucres cachés. Un snack sain et économique pour éviter tout craquage.

 

5- Boire et bouger

On boit de l’eau tout au long de la journée, c’est bon pour l’organisme. On pense à l’eau, aux thés, aux infusions, aux rooïbos et aux detox water pour rester hydraté(e). Si on a le temps, on profite de sa pause, pour aller marcher, un petit quart d’heure suffit pour bouger, s’aérer et ça fait du bien au moral.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s