Comprendre les liens entre rétention d’eau et cellulite

La cellulite existe sous trois formes : adipeuse, fibreuse et aqueuse. Cette dernière forme, également appelée cellulite infiltrée ou hydrolipodystrophie, est liée à la rétention d’eau. Pour mieux comprendre ce phénomène, nous allons vous expliquer ce qu’est la rétention d’eau, quelles en sont les causes, comment elle agit sur l’apparition de la cellulite, comment savoir si vous êtes concernée et enfin, comment la limiter.

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

rétention d'eau cellulite aqueuseLa « rétention » est définie dans le dictionnaire comme une « accumulation excessive dans l’organisme de produits qui doivent normalement être éliminés ». Le terme médical désignant ce phénomène est « œdème ». Un œdème désigne « le gonflement d’un tissu causé par l’accumulation d’un liquide qui envahit divers tissus. Un œdème peut s’observer le plus souvent au niveau des mains, des bras, des pieds, des chevilles et des jambes ». La rétention d’eau est donc une accumulation excessive d’eau, et plus globalement de liquides, dans le corps.

Habituellement, l’eau représente environ 65 % de notre poids total mais, pour les personnes qui font de la rétention d’eau, ce pourcentage peut augmenter significativement. En effet, l’organisme est normalement programmé pour éliminer l’eau au fur et à mesure, et non pas pour la stocker. L’eau provient de notre alimentation et s’élimine grâce aux différentes sécrétions du corps (urine, transpiration, respiration…). On élimine en moyenne 2,5 litres d’eau chaque jour, répartie entre l’urine (1 litre), la transpiration (75 centilitres), la respiration (50 centilitres) et les selles (100 millilitres). Les professionnels de la santé estiment que, dans une situation classique, c’est-à-dire un climat tempéré et une activité physique moyenne, un adulte a besoin de boire 1,5 litre d’eau par jour. Le litre restant pour atteindre l’équilibre entre l’eau absorbée et l’eau éliminée est apporté par l’alimentation.

Dans un organisme non touché par la rétention d’eau, l’eau absorbée suit ce parcours : une fois dans les intestins, elle est directement éliminée par les selles ou elle est absorbée par une cellule de la paroi intestinale. Elle se retrouve alors dans le sang puis dans le foie. Ici, elle est absorbée par le foie ou poursuit son parcours dans le sang. A ce moment-là, l’eau pourra être récupérée par une cellule de notre corps, soit gagner les reins et être éliminée par l’urine.

Si l’eau prend le chemin d’une cellule, un système de pression lui permet alors d’en ressortir et de regagner le sang ou le système lymphatique pour être éliminée. Cependant, pour les personnes sujettes à la rétention, cette pression n’est pas suffisante : l’eau sort de la cellule mais stagne dans le tissu environnant et n’est pas éliminée, on parle alors de rétention d’eau. En général, gravité oblige, ce phénomène a plutôt lieu dans le bas du corps, au niveau des pieds, des chevilles et des mollets. Mais, dans certains cas, les œdèmes peuvent se former dans tous les tissus de l’organisme.

Quelles sont les causes de la rétention d’eau ?

La rétention d’eau n’est pas toujours un phénomène permanent. Certaines personnes sont touchées ponctuellement par ce problème, par exemple après être restées trop longtemps dans la même position, assises ou debout ou lorsqu’il fait chaud. Cependant, dans ces cas-là, il suffit généralement de changer de position, d’activer ses muscles ou d’éviter la chaleur pour que l’eau soit éliminée.

Cependant, d’autres facteurs expliquent la rétention d’eau sur le long terme :

  • Une insuffisance veineuse : les veines n’arrivent plus à faire remonter correctement le sang
  • Un circuit lymphatique défaillant : ce circuit parallèle au circuit sanguin absorbe normalement le surplus de liquides stagnant
  • Une fragilité des vaisseaux sanguins : si les parois des vaisseaux deviennent trop fines, l’eau peut passer à travers et arriver dans les tissus
  • Les variations hormonales : adolescence, grossesse, ménopause, prise de contraceptifs hormonaux… C’est pour cette raison que la rétention d’eau est un problème majoritairement féminin
  • Des pathologies cardiaques, rénales, pulmonaires
  • Certaines prises de médicaments, notamment ceux utilisés contre l’hypertension
  • Une alimentation trop riche en sel : le sel est en effet connu pour retenir l’eau dans les tissus
  • Le surpoids : la graisse stockée dans les adipocytes perturbe alors le bon fonctionnement des systèmes sanguins et lymphatiques et rend plus difficile l’évacuation des liquides
  • Un manque d’activité physique : l’activité physique permet d’éliminer de l’eau et de stimuler les systèmes sanguin et lymphatique en accélérant la circulation

Comment la rétention d’eau agit-elle sur l’apparition de la cellulite ?

rétention d'eau cellulite aqueuseComme on l’a vu plus haut, la rétention d’eau est l’accumulation d’eau dans les tissus, suite à un problème d’élimination naturelle par les réseaux sanguins et lymphatiques. Or, lorsque l’eau s’accumule sur le long terme, cela fait gonfler les tissus et comprime peu à peu les vaisseaux sanguins et lymphatiques. On entre alors dans un cercle vicieux : les systèmes sanguins et lymphatiques parviennent encore moins à éliminer les liquides, qui s’accumulent alors de plus en plus. En faisant gonfler les tissus, l’eau provoque un effet bosselé à la surface de la peau, la fameuse « peau d’orange » ! Ce type de cellulite est souple et non douloureux, et se retrouve principalement sur les mollets et sur les chevilles. Cependant, il faut noter que cette cellulite aqueuse est souvent accompagnée d’une cellulite de type adipeuse, c’est-à-dire liée à un excès de graisses dans les adipocytes. En effet, des adipocytes gonflés par les graisses favorisent la stagnation de l’eau dans les tissus en perturbant la circulation sanguine et lymphatique. Les amas d’adipocytes associés aux gonflements des tissus entre les cellules aggravent l’aspect capitonné à la surface de la peau. Si ces 2 types de cellulite sont présents, on parle alors de cellulite « mixte ».

Comment savoir si vous faites de la rétention d’eau ?

La rétention d’eau est un phénomène courant, surtout chez les femmes. Il peut être temporaire ou permanent. Pour savoir si vous faites de la rétention d’eau, en voici les symptômes principaux :

  • Des prises de poids soudaines et inexpliquées : la rétention d’eau peut faire prendre jusqu’à 2 kilos en 24 heures
  • Des gonflements au niveau des jambes ou parfois du corps entier
  • Des sensations de raideur, d’engourdissement ou de lourdeur dans les jambes
  • Des démangeaisons et une peau plus claire
  • Des marques qui restent sur la peau lorsqu’on appuie sur les zones touchées
  • Une cellulite molle et non douloureuse, souvent située sur le bas du corps

Ces symptômes peuvent être associés ou isolés et apparaître à n’importe quel âge.

Comment limiter la rétention d’eau ?

Si la rétention d’eau est temporaire, il suffit d’en identifier la cause pour en venir à bout. Par exemple, si la rétention d’eau apparaît lorsque vous êtes exposée à un environnement trop chaud, une douche fraîche vous aidera à l’éliminer. Si votre rétention d’eau se manifeste après avoir passé plusieurs heures dans la même position, il suffira alors d’activer les muscles pour s’en débarrasser.

Par contre, si la rétention d’eau est permanente, entraîne des sensations désagréables et une apparition de cellulite aqueuse, il faut s’attaquer à ses origines en profondeur pour en venir à bout :

  • Boire suffisamment : contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne pas boire suffisamment peut dérégler le bon fonctionnement des systèmes sanguins et lymphatiques et provoquer une accumulation de liquides dans les tissus.
  • Adopter une alimentation pauvre en sel et en sucres : le sodium contenu dans le sel incite notre organisme à retenir l’eau et les sucres augmentent le niveau d’insuline dans le sang, ce qui favorise également la rétention.
  • Utiliser le massage palper-rouler : ce type de massage permet d’améliorer les circulations sanguines et lymphatiques en cassant les amas graisseux qui compriment les vaisseaux. De cette façon, l’eau stagnante peut être éliminée naturellement et la cellulite aqueuse disparaît.
  • Adopter une bonne position : à cause de la gravité, l’eau va avoir tendance à stagner sur le bas du corps. Pour aider l’organisme à l’éliminer, il faut alors surélever ses jambes pendant quelques minutes chaque jour.
  • Consommer des aliments diurétiques et veinotoniques : les aliments diurétiques sont reconnus pour leurs actions sur la rétention d’eau car, grâce à leur composition nutritionnelle, ils permettent à notre corps de mieux éliminer les liquides. Les aliments veinotoniques, quant à eux, améliorent la tonicité des vaisseaux sanguins et aident à relancer une bonne circulation, donc à éliminer davantage l’eau stagnant dans les tissus. Parmi ces aliments, on peut notamment citer l’acacia, la vigne rouge, le thé vert, le guarana, l’artichaut, les queues de cerises, ou encore la bromélaïne contenue dans l’ananas.
  • Faire du sport : pratiquer une activité sportive régulière permet de favoriser le retour veineux, la circulation des liquides dans le corps et leur élimination. Si vous êtes touchée par la rétention d’eau, les sports à forts impacts sont déconseillés, car ils vont avoir tendance à comprimer les vaisseaux (ex : l’aérobic, le step, le tennis…). Par contre, les sports d’endurance à faibles impacts, comme le vélo, la natation ou la marche rapide, sont excellents.

Bon à savoir : si malgré toutes ces solutions votre rétention d’eau ne s’atténue pas ou ne disparaît pas, il est conseillé de consulter un médecin qui vous aidera à identifier l’origine des troubles et pourra vous prescrire un traitement adapté.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s